ÉVALUATION DE LA BIOSIMILARITÉ

Méthode de mise au point du produit biosimilaire

Les produits biosimilaires doivent se révéler être fortement similiaires à leur médicament biologique d’origine1.

LES MÉTHODES DE MISE AU POINT DES PRODUITS BIOLOGIQUES D’ORIGINE SONT DIFFÉRENTES DE CELLES DES PRODUITS BIOSIMILAIRES

PRODUIT BIOLOGIQUE D’ORIGINE PRODUIT BIOSIMILAIRE
  • En plus de l’information requise pour l’homologation des autres médicaments, les produits biologiques doivent être appuyés par des données détaillées sur leur composition chimique et leur processus de fabrication2.
  • Des tests analytiques et fonctionnels sont effectués pour préciser les caractéristiques physiques, chimiques et biologiques du médicament biologique candidat5,6.
  • Dans le cas des produits biologiques d’origine / de référence, des études cliniques sont menées pour révéler les bienfaits cliniques du médicament, comparativement à ceux du placebo ou du traitement standard11.
  • Quand la similarité est bien établie grâce aux études structurelles et fonctionnelles, et quand des études in vitro d’envergure sur le mode d’action permettent de conclure à la similarité, il n’est peut-être pas nécessaire de mener des études non cliniques in vivo.
  • Les études cliniques comparatives sont importantes, la plupart du temps, pour écarter toute possibilité de différence significative sur le plan clinique en matière d’efficacité et d’innocuité entre le produit biosimilaire et le médicament biologique d’origine.
  • Un produit biosimilaire est fondé en partie sur des renseignements antérieurs en matière d’innocuité et d’efficacité jugés pertinents en raison de la similarité démontrée avec le médicament biologique d’origine1.
  • C’est ce qui détermine l’ampleur et le type des données originales nécessaires1.
  • La détermination finale de la similarité sera fondée sur l’ensemble des données pertinentes issues des études structurelles, fonctionnelles, non cliniques et cliniques1.

MÉTHODE DE MISE AU POINT : PRODUIT BIOLOGIQUE D’ORIGINE VS PRODUIT BIOSIMILAIRE

Données scientifiques probantes à l’appui des médicaments biologiques d’origine

Les données probantes visent avant tout à recueillir suffisamment de preuves scientifiques pour montrer qu’il est sûr, efficace et de bonne qualité2.

 

Méthode de mise au point des produits biologiques d’origine

Des études analytiques permettent de vérifier la structure physique et la stabilité du médicament biologique candidat ainsi que la qualité du processus de fabrication5.

Les épreuves fonctionnelles permettent de caractériser l’activité biologique, y compris des études de pharmacocinétique / pharmacodynamique la toxicité, la relation dose-effet et l’immunogénicité6.

Des études cliniques réalisées chez l’humain révèlent une efficacité et une innocuité démontrées dans le cadre d’études contrôlées effectuées pour chaque indication11,12.

Données probantes sur les produits biosimilaires

La majorité des données nécessaires pour démontrer la biosimilarité à un produit biologique d’origine sont fondées largement sur des études structurelles et fonctionnelles1.

 
  • Études précliniques

     

    ÉPREUVES STRUCTURELLES ET FONCTIONNELLES COMPARATIVES

    ÉPREUVES STRUCTURELLES ÉPREUVES FONCTIONNELLES

    Les épreuves structurelles sont effectuées In vitro, et un vaste éventail d’épreuves physicochimiques comparatives sont effectuées pour déceler les différences relativement au produit biologique d’origine1.

    • Éléments comparés :
    • Structure: Pour déterminer si la structure d’ordre supérieur (secondaire, tertiaire et, le cas échéant, quaternaire) est comparable1.
    • Pureté/Impureté : Une combinaison de procédures analytiques sélectionnées doit fournir des données pour permettre l’évaluation des différences pertinentes sur le plan des profils de pureté et d’ impureté1.
    • Propriétés immunochimiques: Pour confirmer que le produit biosimilaire est comparable au produit biologique d’origine quand les propriétés immunochimiques font partie de la caractérisation (p. ex. dans le cas des anticorps)1.

    Ces épreuves fonctionnelles permettent de s’assurer que l’activité biologique d’un produit biosimilaire est fortement similaire à celle de son produit biologique d’origine1.

    • Éléments comparés :
    • Activité biologique Ces tests peuvent permettre de confirmer les aspects liés à la qualité du produit qui sont utiles pour la caractérisation et l’analyse des lots, et dans certains cas, ils peuvent servir de lien vers l’activité clinique1.
  • Mise au point clinique

     
  • Immunogénicité

     
  • Extrapolation

     

Glossaire :

Analytique: Séparer quelque chose en composants ou en éléments13.

Anaphylaxie: Réaction allergique aiguë à un antigène (p. ex. dans le cas d’une piqûre d’abeille) auquel l’organisme est devenu hypersensible14.

Biosimilarité: Démonstration de biosimilarité au moyen d’une approche par étapes qui commence par la tenue d'études structurelles et fonctionnelles, et ensuite par la tenue d'études cliniques chez les humains10.

Fonctionnel: Qui se rapporte à une fonction15.

Immunochimique: Qui concerne l’immunochimie, branche de la chimie s’intéressant aux aspects chimiques de l’immunologie16.

Immunocompétence: Capacité d’obtenir une réponse immunitaire normale17.

Immunogénicité: Qualité ou état immunogène, c’est-à-dire quelque chose qui est lié à une réponse du système immunitaire ou qui la favorise18.

Immunosuppresseur: Agent chimique qui supprime la réponse immunitaire19.

Impureté: Quelque chose qui est impur (non pur) ou qui rend quelque chose impur20

Physiopathologique: Changements fonctionnels qui accompagnent un syndrome ou une maladie21.

Pharmacodynamique: Branche de la pharmacologie qui s’intéresse aux réactions entre les médicaments et les systèmes vivants22.

Pharmacocinétique: Branche de la pharmacologie qui s’intéresse au devenir des médicaments dans l’organisme23.

Pureté: Qualité ou état de ce qui est pur24.

Quaternaire (structure): Formée d’un, contenant un ou étant un atome lié à quatre autres atomes25.

Secondaire (structure): Caractérisée par ou étant le résultat de la substitution de deux atomes ou groupes dans une molécule26.

Structurel: Découlant de ou relatif à la composition physique d’une chose27

Tertiaire (structure): (d’un composé organique) Dont le groupe fonctionnel se trouve sur un atome de carbone lui-même lié à trois autres atomes de carbone28

In vitro (études): À l’extérieur d’un organisme vivant et dans un environnement artificiel29

In vivo (études): Dans l’organisme vivant d’une plante ou d’un animal30

References:

1. Santé Canada. Ligne directrice : Exigences en matière de renseignements et de présentation relatives aux médicaments biologiques biosimilaires. Révisée le 14 novembre 2016. Accessible en ligne à : http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/alt_formats/pdf/brgtherap/applic-demande/guides/seb-pbu/seb-pbu-2016-fra.pdf (consultée en décembre 2016) 2. Santé Canada. Produits biologiques et radiopharmaceutiques et thérapies génétiques. Le 2 décembre 2016. Accessible en ligne à : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/produits-biologiques-radiopharmaceutiques-therapies-genetiques.html 3. Santé Canada. Préparation des données sur la qualité pour les présentations de drogues, dans Ligne directrice à l'intention de l'industrie. En vigueur le 25 mai 2004. 4. Santé Canada. Ligne directrice : Biomarqueurs liés à la mise au point de médicaments ou de produits biotechnologiques. 5. Agence européenne des médicaments. ICH thème M4Q. Common Technical Document for the Registration of Pharmaceuticals for Human Use. Quality Overall Summary of Module 2 and Module 3: Quality. 6. Directive tripartite harmonisée de l’ICH. Preclinical Safety Evaluation of Biotechnology-Derived Pharmaceuticals; S6(R1). Le 12 Juin 2011. 7. Pandya, N. Regulatory Affairs Professionals Society, chapitre 19, Regulation of Subsequent Entry Biologics, p. 147-158. 8. Piaggio G, et al. « Reporting of Noninferiority and Equivalence Randomized Trials », JAMA, 2012;308(24):2594-2604. 9. Walker E et Nowacki A. « Understanding Equivalence and Noninferiority Testing », J Gen Intern Med, 26(2):192-196. 10. Santé Canada. Médicaments et produits de santé. Fiche de Renseignements : Médicaments Biosimilaires. Accessible en ligne à https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/produits-biologiques-radiopharmaceutiques-therapies-genetiques/information-demandes-presentations/lignes-directrices/fiche-renseignements-biosimilaires.html (consultée le 6 février 2017). 11. Directive tripartite harmonisée de l’ICH. Structure and Content of Clinical Study Reports; E3. Le 30 novembre 1995. 12. Directive tripartite harmonisée de l’ICH. The Common Technical Document for the Registration of Pharmaceuticals for Human Use; Efficacy – M4E(R1). Module 5: Clinical Study Reports. Le 12 septembre 2002. 13. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/analytical (consulté le 16 juillet 2017). 14. English Oxford Living Dictionaries. Accessible en ligne à : https://en.oxforddictionaries.com/definition/anaphylaxis (consulté le 19 juillet 2017). 15. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/functional (consulté le 16 juillet 2017). 16. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/immunochemical (consulté le 16 juillet 2017). 17. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/immunocompetence (consulté le 16 juillet 2017). 18. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/immunogenicity et http://c.merriam-webster.com/medlineplus/immunogenic (consulté le 16 juillet 2017). 19. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/immunosuppressant (consulté le 16 juillet 2017). 20. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/impurity (consulté le 16 juillet 2017). 21. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/Pathophysiological (consulté le 16 juillet 2017). 22. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/pharmacodynamics (consulté le 16 juillet 2017). 23. English Oxford Living Dictionaries. Accessible en ligne à : https://en.oxforddictionaries.com/definition/pharmacokinetics (consulté le 19 juillet 2017). 24. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/purity (consulté le 16 juillet 2017). 25. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/quaternary (consulté le 16 juillet 2017). 26. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/secondary (consulté le 16 juillet 2017). 27. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/structural (consulté le 16 juillet 2017). 28. English Oxford Living Dictionaries. Accessible en ligne à : https://en.oxforddictionaries.com/definition/tertiary (consulté le 19 juillet 2017). 29. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/in%20vitro%20%20%20%20 (consulté le 16 juillet 2017). 30. Webster Medical Dictionary. Medline Plus. Accessible en ligne à : http://c.merriam-webster.com/medlineplus/in%20vivo (consulté le 16 juillet 2017).